Un début de saison prometteur

Après une période de croissance  très sèche  en 2016, nos vignes en stress hydrique ont finalement reçu ce dont elles avaient besoin cet hiver : de l’eau en abondance.

Les 1000mm de pluie qui sont tombés ont permis à nos vignes de bourgeonner avec une vitalité retrouvée, dans un contexte verdoyant.

Les températures à la mi-avril ont freiné la croissance de la vigne, limitant les dommages (casse) que peut causer la tramontane si familière en cette saison.

Donc, un début tout à fait prometteur.

De la fin janvier au début du printemps, c’est le temps en Europe des salons. Cette année, j’ai participé à des dégustations en France, en Suisse et en Italie. Ce sont des occasions importantes pour déguster et discuter des nouveaux millésimes avec les importateurs, cavistes et sommeliers et pour faire de nouvelles rencontres. Ces moments intenses de dégustations et de partage à côté d’autres vignerons stimulent la réflexion et apportent de l’inspiration pour l’année à venir.

Parmi les vins présentés aux salons, voici ceux qui selon moi étaient particulièrement aboutis:

Prioundo 2013 – Une belle expression de la fraîcheur de 2013. Une envolée de fruits rouges, plein de vitalité et de fraîcheur.

 Mire la Mer 2014 – Une année 2014 plus riche. Persistance du fruit sur un fond de cuir et de charcuterie, équilibrant le vin. Des tannins légèrement poudreux en bouche.

L’Extrême 2012 – 2012 a été une année difficile pour les grenaches à cause d’une floraison très faible. Et pourtant, ce vin est étonnamment abouti.

Un nez de garrigue. Bel équilibre, une minéralité de pierre humide, plein de vitalité et si facile à boire.

Extrême blanc 2015 – Un Extrême blanc atypique à cause de sa longue fermentation et de son contact prolongé avec la matière solide. Une robe presque orangée. Un concentré de pomme cuite, de poire et de gingembre confit. Intéressant et plein de caractère.